Waouh. Dur de ce dire que c’est déjà le 7eme du challenge en soutien à l’association Haroz. Encore plus de se dire qu’il en reste 5 avant la fin et surtout 6 semaines avant le 12ème à Rennes ^^’

D’ailleurs continuez à donner SVP si vous pouvez ! 1 don = 1 sourire ! 🙂
Je compte sur votre participation, sur votre aide et sur votre partage pour faire monter la cagnotte et apporter plus de sourires dans les hôpitaux .

>>> cagnotte Leetchi pour les enfants <<<
 https://www.leetchi.com/c/12-mois-12-marathons-pour-haroz

J’aurais du mal à résumer ce marathon. Retrouvailles, amis, famille, pasta, copains, mentors, inspiration, dépassement, fun, chaleur, difficulté, entraide, fun, déconne, … tous les ingrédients pour un excellent we sportif !

Retrouvailles samedi matin de Nico à Betton, on part récupérer Marwa puis un autre couple d’amis, Déborah et Franck, qui font le semi. Une bien belle troupe de runners ! 4h de route qui passent vite (en partie parce que je pionçais ^^’) avant d’arriver à Rouen. Ma mère a fait le déplacement depuis Paris pour nos encourager durant ce weekend 🙂

en pleine séance de planification de stratégie de course :p

On récupère les dossards, rapide tours au village tout petit. Ça reste compréhensible pour un évènement qui n’en est qu’à sa 2eme édition.

Les retrouvailles sur le stand Marathon-addict avec les meneurs, et d’autres coureur est toujours un plaisir. Comme de la famille éloignée qu’on revoit quelques fois dans l’année. Visite traditionnelle de la ville veille de course. On profite du beau temps ensuite pour visiter la ville. Première fois pour ma part à Rouen. Nico fait le guide. Je croise les doigts pour qu’il ne fasse pas aussi chaud demain. Passage éclair à l’hôtel. Cédric, notre compadre de course avec qui on avait fait La Rochelle et les 100KM de Steenwerck, nous avait fait la surprise de nous réserver les chambres. Franchement des pots comme ça y’en a pas des masses. A cause d’une vilaine blessure il a dû déclarer forfait. Ce marathon était aussi pour lui.

Le soir traditionnelle pasta party avec les Addicts sur le village marathon. Jad, le jeunot de la bande qu’on avait rencontré au 36eme ou 38eme KM à Steenwerck nous rejoins enfin pour son 1er marathon officiel !! La team #fucknutrition est réunie ^^’ pétage de bide avec double ration de pâtes avec une sauce-4-fromages-de-la-mort-qui-tue :p punaise c’était bon.

#bigfamily


Plus les muffins, le fromton , mes fruits … un concert pour accompagner et une belle troupe pour ce moment de convivialité 🙂 C’est ça aussi que j’aime dans ces weekend sportifs, les moments de retrouvailles et de partage 🙂
C’est sûr que ça ne présage pas le RP demain ^^’ mais on s’en fout on est là pour s’amuser et kiffer la vie comme dirait Emir.

#racepackready

Dimanche matin réveil à 6h. après la douche te les étirements, on accroche le dossard et je strappe le pied en mode préventif. Ce sera le premier marathon avec les nouvelles chaussettes de la marque @danish.endurance spécialement conçues pour le long.

P’tit déj avec Nico, Jad et Marwa puis direction le rdv d’avant course avec les addicts. L’occasion de retrouver Fabien, Pascal, Christophe, Cindy, Ingrid, Cathy, Ronan, La Licorne, Emir, Carole, Le Loup Runner et plein d’autres.

photo de famille avec les meneurs-addicts

Premier ou dixième marathon, l’excitation est la même. Ce moment d’avant course ou on est dans un flottement, ou on oublie un instant ce qu’on s’apprête à réaliser et subir, ou on se rappelle ces heures, semaines et mois d’entrainement et on commence à anticiper l’épreuve à venir. Dernière vidange rapide avant de rejoindre le sas de départ. Jad a les miquettes. On essaie de le rassurer.

Marwa, Nico, Jad et moi

Le bang salvateur m’arrache à mes réflexions d’avant course et j’enclenche la première. un départ un peu compact mais je reste derrière Christophe, meneur en 4h15. Nous sommes environ 800 sur marathon. La troupe commence vite à s’étirer. On a l’occasion de parler et d’échanger entre coureurs. On avance à bon rythme dans la bonne ambiance en compagnie de nombreux Addicts, et plusieurs futurs néo-marathoniens 🙂 Avec Emir on court à peu près au même rythme et on en profite pour transformer les 10 premiers km en un blablarun. Les paysages défilent sans difficulté. Aux ravito, je prends juste de l’eau. On encourage les nouveaux et on repars. Les passages le long de la Seine sont sympa et beaucoup de zones ombragées.

A l’approche du 20eme, je finis par rattraper une machine : Ronan qui en est à son 128ème de mémoire. Il a laissé Cathy (110ème à Rouen. Le 100eme était à Nantes en avril dernier) prendre la tête. On papote et on fait passer le temps. Puis vient la grosse patate du parcours. Une jolie cote qui monte est relativement longue. Ça pique dans les cuisses

 Le soleil commence à taper J’apprécie d’autant plus le passage en forêt. Les bénévoles, les randonneurs, les cyclistes croisés dans la forêt sont top. Je passe le semi en 2:04. JE suis sur les bases d’un 4:10 avec d’excellentes sensations. Je préfère lever un peu le pied pour me préserver pour la suite.

La troupe des 4:15 me rattrape juste après le ravito du km 25. Je ne cherche pas à m’accrocher à la caravane. Je n’aboie pas non plus :p (#blaguenulledujour ). Je préfère y aller à mon rythme. Je ne veux pas forcer vu que je renchaine dans une semaine et encore une semaine après. Un bout de banane, un abricot sec et quelques raisins. 1 bouteille pour se doucher et une bouteille pour se réhydrater et je repars.  La licorne est juste derrière moi. Pas de trace d’Emir. On repart ensemble tranquillement. Son mari est devant. Son premier 42k.

On finit par rejoindre des routes bitumées. Adieu la fraicheur de la forêt, son atmosphère apaisante et mélodieuse et le spectacle des ombres dansantes qu’une légère brise m’avait permis d’apprécier.

Quelques personnes patientent aux arrêts de bus alors que la route est fermée à la circulation. Il est midi passé. Le soleil tape fort et plus de zones d’ombre. Une longue ligne droite de 4 ou 5km. Un ciel bleu et pas un nuage à l’horizon. Peu d’animation sur cette partie. Je me remets dans ma bulle et mets un peu de musique. Je distingue au loin la flamme de Christophe. Je préfère ne pas accélérer pour le rattraper. La ligne droite commence à avoir raison de la force et détermination de nombre de participants. Néo-marathonien et plus expérimentés pareil. La distance marathon se respecte et réserve toujours ses surprises. On a beau être préparé, il faut toujours aborder cette épreuve avec humilité au risque de se la ramasser en pleine poire. La longue marche des éclopés commence. Avec Aurélie aka. La Licorne on essaye de remotiver ceux qu’on croise sur notre route.

On finit par le rattraper  le licornin (mari de la licorne vous l’aurez compris :p ). On repart à 3 du ravito après avoir profité de quelques tucs salés :p

Le début passage en centre-ville est un poil triste mais nombre de personnes aux balcons et en bord de route nous encouragent. Il fat dire qu’on ne croise pas tous les jours une licorne en ville 😉  Au 33eme la batterie de la caméra me lâche. (Je vous partagerai le lien de la vidéo dès que le montage est fini)

La chaleur commence à peser. Je n’ose pas imaginer ce qu’aurélie endure sous son déguisement ^^’ Le licornin souffre. On finit par alterner marche et course. J’avoue que ça me fait du bien de retrouver les habitudes de traileur du dimanche avec ce soleil.

Arrivés au km 35 craquage total. La zone du ravito se transforme en bataille rangée à cout de gobelets d’eau sous l’œil médusé des bénévoles ^^

Au bout d’un engagement acharné avec un bombardement intensif de plusieurs gobelets, on signe le traité de paix et on repart.

Merci à La Licorne pour ce moment de délire qui fait du bien^^’  D’ailleurs allez checker sa vidéo en attendant la mienne 😉
> https://www.youtube.com/watch?v=xr4M4NJJBJU

On continue à slalomer en ville et là on se retrouve à côté de l’arrivée. Sauf qu’on n’est qu’au km37. Psychologiquement c’est éreintant de se dire qu’on est si proche mais qu’il reste encore quand même 5 km avant de revenir à cet endroit. On croise de plus en plus de marcheurs.

On arrive sur les quais le long de la seine à nouveau. Une longue boucle qui se résume à aller au bout du quai et revenir. On voit le panneau semi du km 18. Il nous reste 3km donc. 200m plus loin, panneau du km 38. whaaat ? il s’avère que les semi ne font pas la boucle dans sa totalité.

Il y a de moins en moins de coureurs à ce niveau. On atteint le ravito du km 40 (km 19 pour le semi) plus d’eau. vu qu’il était sur le passage des 10, Semi, relais et marathons, tout le monde s’est servi.  Je me fais force en me disant que dans 2km c’est la fin.  La licorne jouit des applaudissements et des sourires des petits comme des grands. La fin est proche. On croise quelques connaissances qui entament la boucle.

On pousse le Licornin aka Alexandre. La rampe à monter, un demi-tour et l’arche droit devant . On termine mains dans la main (avec une tentative de saut un poil foiré ^^’) en 4h30 environ.

Une belle aventure. De belles rencontres. Un beau marathon. Un bon weekend en résumé. Espérons que le prochain dans une semaine soit aussi réussi !

7 down 5 to go !

z’ai zoif

ps : concernant l’absence de flotte au km 40, au moment du ravito post-arrivée, on a fait la remarque aux bénévoles qui étaient au stand après l’arrivée. Le nécessaire a été fait rapidement pour réapprovisionner le km40 en eau pour les coureurs qui étaient encore sur le parcours. Bravo pour la réactivité de l’orga.

Encore merci à l’organisation de ce Seinemarathon76 pour le dossard gratuit! Merci pour votre soutien dans ce challenge aux couleurs de l’association Haroz. Je reviendrais probablement 🙂

Merci aussi à mes partenaires Décathlon Chantepie et Danish Endurance dans ce défi .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s